En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt. Fermer
LogoEntete
Entete

Accueil > SAVOIRS > Histoire et Géographie > Histoire > Histoire de l’Europe > La transmission de savoirs licites et illicites dans le monde hispanique péninsulaire (XIIe au XVIIe...
Mon Compte
Me Connecter



F.A.Q.

Contact

La transmission de savoirs licites et illicites dans le monde hispanique péninsulaire (XIIe au XVIIe siècles)

Luis González Fernández , Teresa Rodríguez

Presses universitaires du Midi
Format: PDF sans DRM

Lire un extrait    

Prix :
14,99

Ajouter au panier

Ces pages que nous dédions à notre cher collègue André Gallego sont en grande partie le fruit d’un colloque sur la « Transmission de savoirs liâtes et illicites dans le monde hispanique (XIIe-XVIIe siècles) » qui a eu lieu à l’Université de Toulouse les 19, 20 et 21 mai 2008. Nous avons pu compter sur la participation de spécialistes issus de différentes disciplines universitaires, notamment des domaines de la littérature, la littérature comparée, l’histoire et l’histoire de l’art, ce qui nous a permis de créer un lieu d’échange interdisciplinaire pour les chercheurs des diverses équipes de l’UTM ainsi que pour un nombre important d’invités venus autres universités françaises et étrangères. À ce premier groupe de chercheurs sont venus s’ajouter d’autres collègues qui ont souhaité témoigner leur amitié pour André Gallego et lui rendre hommage. Le volume inclut également les actes de journée d’étude organisée par Teresa Rodriguez. « Avatars de la transmission », que nous avons décidé de publier en fin de volume. Transmission : c’est de la façon dont se transmet le savoir qu’il s’agit et non simplement du savoir transmis. Cette transmission se fait-elle oralement, visuellement, par le biais de textes, dans les institutions, ou dans le cadre de la vie privée ? Liée à la transmission, certains se sont intérrogés sur la réception de ce savoir : était-on plus perméable au savoir à partir d’une transmission par la parole ou par l’image ? La réception des idées était-elle liée au degré d’éducation ou au milieu social ? Le thème choisi a été ainsi traité selon des méthodes et des points de vue différents mais qui convergent sur une question centrale : la transmission du savoir, si chère à notre collègue.

Ceux qui ont été intéressés par La transmission de savoirs licites et illicites dans le monde hispanique péninsulaire (XIIe au XVIIe siècles) ont aussi consulté :