En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt. Fermer
LogoEntete
Entete

Accueil > SAVOIRS > Sciences humaines > Philosophie > La tentation du Bien est beaucoup plus dangereuse que celle du Mal
Mon Compte
Me Connecter



F.A.Q.

Contact

La tentation du Bien est beaucoup plus dangereuse que celle du Mal

Boris Cyrulnik , Tzvetan Todorov , Nicolas Truong

Editions de l'Aube
Format: PDF sans DRM,ePub sans DRM

Lire un extrait     Extrait long

Prix :
6,99

Ajouter au panier
Boris Cyrulnik et Tzvetan Todorov ont traversé l'époque de manière singulière. Le premier, né en 1937 dans une famille d'immigrés juifs d'Europe centrale et orientale, fut l'un des rares rescapés de la rafle du 10 janvier 1944 à Bordeaux et popularisa, bien des années plus tard, le concept de « résilience », cette capacité psychique à se reconstruire après un traumatisme. Le second, né en 1939 à Sofia (Bulgarie), rejoint Paris en 1963 et s'attacha dès les années 1980 aux questions mémorielles et au rapport à l'autre. L'un et l'autre ont connu le totalitarisme et cherché à comprendre ce qui peut nous permettre de résister à la terreur, ce qui fait tout l'intérêt ici de leur dialogue. Tzvetan Todorov, né en 1939 et mort en 2017, historien des idées, essayiste, sémiologue. Boris Cyrulnik, né en 1937, psychiatre, psychanalyste, éthologue.

Ceux qui ont été intéressés par La tentation du Bien est beaucoup plus dangereuse que celle du Mal ont aussi consulté :