En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt. Fermer
LogoEntete
Entete

Accueil > SAVOIRS > Sciences humaines > Sociologie et Anthropologie > L'Egypte de Tahrir. Anatomie d'une révolution
Mon Compte
Me Connecter



F.A.Q.

Contact

L'Egypte de Tahrir. Anatomie d'une révolution

Claude Guibal , Tangi Salaün

Le Seuil
Format: PDF,ePub

Lire un extrait     Extrait long

Prix :
11,99

Ajouter au panier

25 janvier 2011, l'Egypte explose : Dix-huit jours de mobilisation, d'espoir, de violence aussi, qui aboutissent au départ, le 11 février, de Hosni Moubarak, au pouvoir depuis presque 30 ans.

La boite de Pandore égyptienne s'est ouverte. Les mots se sont libérés. Mais les maux, eux, sont toujours là. Ceux d'un pays en surchauffe, dont les deux-tiers de la population a moins de 30 ans. Cette jeunesse qui a " fait " la révolution, et qui se retrouve en grande majorité sans emploi. Saura-t-elle guider son pays vers la démocratie ?

La transition s'annonce compliquée : le régime de Moubarak laisse derrière lui un vide politique abyssal, où seuls les islamistes ont prospéré. Seront-ils les principaux bénéficiaires du changement ou bien la société civile longtemps anesthésiée va-t-elle se réveiller ? Quel rôle l'armée désormais au pouvoir jouera-t-elle dans ce processus ?

Les bons indicateurs économiques (plus de 6% de croissance avant la révolution) n'arrivaient pas à masquer le fait que 40% de la population ne vit qu'avec environ 1,5 euro par jour. Qu'en sera-t-il dans une économie à genoux ? L'émigration clandestine vers l'Europe qui s'était développée ces dernières années risque-t-elle de s'accélérer ?

La révolution égyptienne a aussi été celle du civisme et de la citoyenneté. " Dignité " et " fierté " en ont été avec " liberté " les mots emblématiques. Seront-ils suffisants pour effacer des décennies d'humiliations, de corruption, de paix mal assumée avec Israël, de tensions croissantes entre la majorité musulmane et la minorité chrétienne copte ? La religion, en particulier l'Islam, restera-t-elle la " valeur refuge " qu'elle était devenue pour les égyptiens ou bien les laïcs ont-ils une chance de se faire entendre ?

Ceux qui ont été intéressés par L'Egypte de Tahrir. Anatomie d'une révolution ont aussi consulté :