En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt. Fermer
LogoEntete
Entete

Accueil > Essais > Actualité, Economie, Société > Le revers de la médaille
Mon Compte
Me Connecter



F.A.Q.

Contact

Le revers de la médaille

Arcadi Gaydamak

Fayard
Format: ePub

Lire un extrait    

Prix :
13,99

Ajouter au panier
« Né en URSS, juif de culture et de tradition, je cumule les nationalités française, israélienne, angolaise et canadienne. Débarqué en France à l’âge de 20 ans, sans un sou, j’en ai aujourd’hui 60 et je suis milliardaire. J’ai saisi toutes les opportunités qui se sont présentées lorsque mon pays natal est passé du communisme au libre marché, au début des années 90. A la demande officieuse de l’Etat français, j’ai fait jouer mes relations avec les services secrets russes, rendant possible la libération de plusieurs otages français, militaires ou espions, retenus en Bosnie et en Tchétchénie. En remerciement, la France m’a gratifié d’une médaille qui a fait ma fierté jusqu’au jour où le juge Philippe Courroye, pas encore procureur, s’est mis en tête d’en contester la légitimité. Pour mieux ferrer un homme politique qu’il ramenait dans ses filets, il m’a transformé en ennemi public, sous mandat d’arrêt international. Prétexte à cette chasse à l’homme? Un incroyable concours de circonstance qui m’a propulsé en Angola, un pays d’Afrique australe que j’ai contribué à sortir d’une longue guerre civile. On a fait de moi l’incarnation de l’ « abominable mafieux russe ». J’ai décidé de tout raconter dans ce livre, de mon enfance en terre communiste à la frénésie moscovite d’aujourd’hui, en passant par ma longue ascension française et un aventureux séjour en Israël. Un témoignage publié à l’heure où je réserve à la Justice française une surprise de taille qui montrera que je ne suis pas homme à me laisser faire… » A. G.

Ceux qui ont été intéressés par Le revers de la médaille ont aussi consulté :