En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt. Fermer
LogoEntete
Entete

Accueil > Essais > Actualité, Economie, Société > Le monde n'est pas une marchandise
Mon Compte
Me Connecter



F.A.Q.

Contact

Le monde n'est pas une marchandise

Gilles Luneau , José Bové , François Dufour

La Découverte
Format: ePub sans DRM

Lire un extrait     Extrait long

Prix :
9,99

Ajouter au panier

Et si le monde paysan, réputé archaïque et conservateur, commençait à incarner la vraie modernité ? Un bilan de la mobilisation citoyenne contre les dégâts de la mondialisation aveugle. Un mouvement où les auteurs ont joué un rôle actif, de la manifestation de Seattle, lors du sommet de l'OMC, jusqu'à la rencontre de Millau en juin 2000, à l'occasion du procès de José Bové et de ses coaccusés.
(Cette édition numérique reprend, à l'identique, la deuxième édition mise à jour d'octobre 2000.)

Et si le monde paysan, réputé archaïque et conservateur, commençait à incarner la vraie modernité ? Telle est bien la question qu'a posée l'extraordinaire écho rencontré depuis l'été 1999 par l'action symbolique du " démontage " du McDonald's de Millau : réunissant paysans et citadins, cette initiative de la Confédération paysanne visait à dénoncer la " malbouffe " produite par l'agriculture industrielle et les dégâts de la mondialisation incontrôlée. Mais elle était aussi porteuse d'une alternative : celle d'une " agriculture paysanne " proche des préoccupations des consommateurs. C'est cet espoir qu'a incarné aux yeux des médias José Bové, éleveur de brebis sur le Larzac, incarcéré vingt jours à la suite de l'action de Millau, et libéré à l'issue d'une étonnante campagne de mobilisation à l'échelle internationale. Avec François Dufour, également membre de la Confédération paysanne, il s'en explique dans ce livre-événement. Ils retracent le mouvement engagé depuis plus de vingt ans par un nombre croissant d'agriculteurs : ceux qui ont rompu avec le productivisme à outrance, qui refusent la désertification des campagnes et la surproduction. Surtout, ils explorent les voies de l'avenir : produire mieux et autrement ; créer de nouveaux emplois paysans ; préserver l'environnement et les ressources naturelles. Dans cette nouvelle édition actualisée, José Bové et François Dufour proposent enfin un bilan du nouveau mouvement de mobilisation citoyenne contre les dégâts de la mondialisation aveugle. Un mouvement où ils ont joué un rôle actif, de la manifestation de Seattle, lors du sommet de l'Organisation mondiale du commerce, jusqu'à la grande rencontre de Millau en juin 2000, à l'occasion du procès de José Bové et de ses coaccusés.

Ceux qui ont été intéressés par Le monde n'est pas une marchandise ont aussi consulté :