En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt. Fermer
LogoEntete
Entete

Accueil > Sciences humaines > Sociologie et Anthropologie > L'empowerment, une pratique émancipatrice ?
Mon Compte
Me Connecter



F.A.Q.

Contact

L'empowerment, une pratique émancipatrice ?

Carole Biewener , Marie-Hélène Bacqué

La Découverte
Format: ePub sans DRM

Lire un extrait     Extrait long

Prix :
7,99

Ajouter au panier

Alors que la notion d' empowerment (ou " pouvoir d'agir ") a commencé à se diffuser en France sans pour autant y trouver une traduction satisfaisante, cet ouvrage propose une discussion critique de ses utilisations. Du militantisme au management, en défendant résolument l'acception émancipatrice du concept, des mouvements sociaux aux politiques publiques, des approches féministes aux grandes institutions, du Sud au Nord, les auteures éclairent les débats contemporains sur la démocratie.

Attention, livre important pour celles et ceux qui questionnent l'incapacité des politiques et des experts à répondre aux défis de notre époque troublée. Et qui s'interrogent sur la façon dont les citoyen(ne)s peuvent construire des alternatives. Ce questionnement est en effet à l'origine, dans les États-Unis d'après guerre, du concept d' empowerment, désignant le " pouvoir d'agir " des individus et des collectifs. Ce concept a connu depuis un succès planétaire dans le monde anglophone. Mais il n'a percé que plus récemment dans les autres espaces culturels, dans les milieux du travail social comme dans la littérature du management.
D'où l'utilité de ce livre qui synthétise la foisonnante littérature anglophone sur la notion d' empowerment. Il retrace sa genèse, l'histoire de ses multiples variantes et celle des pratiques sociales qu'elles ont nourries. Des mouvements féministes du Nord et du Sud jusqu'aux programmes de la Banque mondiale et de l'ONU, la notion est utilisée aussi bien dans une perspective radicale d'émancipation que pour conforter les visions néolibérales ou social-libérales. Défendant résolument sa version émancipatrice, les auteures en expliquent les limites, mais aussi son importance pour éclairer les débats contemporains sur la démocratie.

Ceux qui ont été intéressés par L'empowerment, une pratique émancipatrice ? ont aussi consulté :