En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt. Fermer
LogoEntete
Entete

Accueil > SAVOIRS > Essais > Le « design » de nos existences
Mon Compte
Me Connecter



F.A.Q.

Contact

Le « design » de nos existences

Iri/ Centre Pompidou, Sous La Direction De Bernard Stiegler

Fayard/Mille et une nuits
Format: ePub

Lire un extrait    

Prix :
15,99

Ajouter au panier

Les 27 et 28 novembre 2007 s’est tenue au centre Pompidou à Paris la première édition des Entretiens du nouveau monde industriel. Cette manifestation, unique en France, a pour objectif d’analyser les tendances caractéristiques de notre époque, par où se transforme très profondément une société industrielle confrontée à de nouvelles limites, mais aussi portée par d’autres dynamiques – situation complexe et contradictoire au sein de laquelle il s’agit d’ouvrir des perspectives. 
Les Entretiens ont porté sur les enjeux aussi bien de ce que l’on appelle l’innovation ascendante que du façonnage de nos existences par les transformations industrielles à l’heure des technologies numériques (comme technologies cognitives et comme technologies culturelles), et à l’aube des technologies que l’on dit « transformationnelles » (qui sont les biotechnologies et nanotechnologies). 
Les mutations en cours et les contradictions qu’elles génèrent imposent de repenser les pratiques de la recherche & développement et du design – terme entendu ici dans un sens élargi, et qui s’applique désormais à tous les aspects de nos existences. Quelles en sont les implications politiques, sociales et économiques ? En quoi le modèle industriel lui-même s’en trouve-t-il transformé ? 
Celui-ci, forgé au XIXe siècle, a conduit après la Seconde Guerre mondiale à la planétarisation de la société de consommation. Or, il semble de nos jours à la fois rencontrer ses limites et ouvrir de nouvelles possibilités en renversant l’opposition producteur/consommateur (en particulier, dans le domaine du numérique) et en conférant à la matière aussi bien qu’au vivant une plasticité jusqu’alors inconcevable. Le design devient de fait une activité de sculpture de l’individu et de la société qui lui ouvre et lui assigne des perspectives et des responsabilités sans précédent – aussi exaltantes qu’écrasantes. 
Une nouvelle relation entre conception industrielle et pratiques quotidiennes de l’existence est en cours de définition.

Ceux qui ont été intéressés par Le « design » de nos existences ont aussi consulté :