Téléchargez le livre :  Etienne Wenger. Les communautés de pratique au service de la connaissance située et de l'apprentissage social
0%

Oihab Allal-Chérif , Lise Arena

Etienne Wenger. Les communautés de pratique au service de la connaissance située et de l'apprentissage social

Éditions EMS

Collection : Les Grands auteurs

Date de publication : 2018-11-06



3,99
Guide des formats
Description

Étienne Wenger est mondialement connu comme l’un des principaux contributeurs à la théorie de l’apprentissage social, basée sur le concept de Communauté de Pratique (CoP). Il ne se décrit pas comme un chercheur ou un professeur, mais comme un bâtisseur de théories, avec leurs langages et leurs cadres de références, destinées à raconter des histoires sur le monde. Sa curiosité, son ouverture, sa vision, sa passion et son charisme en font un véritable gourou qui sillonne le monde pour raconter son parcours, proposer ses services de consultant et intervenir dans des conférences académiques.
Étienne Wenger s’intéresse dès les années quatre-vingt au rôle des ordinateurs dans l’enseignement et à la façon dont l’intelligence artificielle peut guider les étudiants dans leur apprentissage. Au cours de son séjour à l’IRL (Intitute of Research on Learning, Institut de Recherche sur l’Apprentissage) où il a passé dix années, Étienne Wenger a œuvré à repenser l’apprentissage dans une approche multidisciplinaire avec plusieurs de ses collègues dont l’anthropologue Jean Lave. Ensemble, ils étudient les comportements sociaux des communautés d’apprentis autour d’un maître artisan et développent le concept de CoP qui deviendra l’objet de recherche central d’Étienne Wenger.
Ce sont donc essentiellement les aspects sociaux de l’apprentissage qui l’intéressent, et non les questions cognitives ou biologiques. Ses premiers travaux relatifs à l’apprentissage social et à la connaissance située, c’est-à-dire spécifique à un contexte précis, font l’objet de nombreuses applications à la fois en gestion, en sociologie, en pédagogie, en informatique ou en psychologie. Son ouvrage Situated learning : Legitimate peripherial participation, publié en 1991, a été cité près de 60 000 fois selon Google Scholar. Son deuxième ouvrage de référence, Communities of practice : Learning, meaning and identity, publié en 1998, fait quant à lui l’objet d’environ 50 000 citations.
Ce chapitre commence par présenter les origines des travaux d’Étienne Wenger avec les grands influenceurs qui l’ont inspiré ou avec lesquels il a pu travailler et les contemporains qui ont œuvré en parallèle de ses recherches sur des thématiques connexes. La deuxième partie propose d’explorer plus en détail la théorie des communautés de pratique et de l’apprentissage social, ainsi que l’influence des technologies de l’information et de la communication (TIC). La troisième partie concerne les prolongements théoriques et les applications empiriques des travaux d’Étienne Wenger dans le domaine de la gestion de projet, et dans des secteurs tels que la santé, la formation, le développement informatique et l’industrie en général. La quatrième partie aborde les limites de ses travaux en relation avec les structures hiérarchiques, les enjeux de pouvoir et l’opérationnalisation des communautés de pratique.
Pages
n.c
Collection
Les Grands auteurs
Parution
2018-11-06
Marque
Éditions EMS
EAN papier
9782376872474
EAN EPUB SANS DRM
9782376872474

Informations sur l'ebook
Prix
3,99 €